04 mai 2013 ~ 0 Commentaire

Vers la montagne :

Se trimballant le petit sac au dos, un weekend s’annonce ensoleillé réchauffant le cœur et l’esprit. Les gens paraissent joyeux comme s’il s’agissait d’entamer un nouveau départ. Commencer une page blanche est l’espoir de tout individu voulant renaître souvent et à sa guise. Se dissocier du passé sombre ou des clichés noirâtres est une mission impossible même chez la catégorie dont la mémoire est volatile. C’est quoi déjà ton nom ! euh…Alors prénom ?!euh…

La station du bus est comblée par la visite d’une vingtaine de personnes de tout âge. Une seule ligne qui existe pour arriver en haut de la montagne est assurée par deux navettes. Quatre places à la station sont déjà prises. Les autres font les cents pas. La vue splendide qui s’offre en haut de la montagne incite les gens à préserver leur patience d’attente du bus.

Un vieil homme, les quatre-vingts ans, vient de rejoindre le groupe. Un jeune homme, qui était assis sur le banc, lui cède la place. Le vieillard s’assoit les yeux bridés avec un sourire sarcastique.

Le fameux récit commence sautant de la deuxième guerre mondiale à la guerre froide et en passant par la colonisation et les révolutions. L’homme ressemblait nettement à une grenouille coassant sautillant d’un nénuphar à un autre.

Soudain, le vieil homme sort sa pochette. Il l’ouvre et commence à jeter les pièces jaunes sur le trottoir en grommelant. Une femme, voyant les sous rouler par terre, prend l’initiative de les ramasser pour les lui rendre croyant qu’il les a fait tomber maladroitement. Tous les regards se penchent sur la scène. Le vieil homme proteste en hurlant : ‘Je n’en veux pas’. La femme répond :’Mais Monsieur, c’est de l’argent même s’il s’agit juste de pièces’. Le vieil homme répond en protestant : ‘j’ai dit que je n’en veux pas, je n’en veux pas…Et je vous les offre…Allez voir qu’est ce que vous pouvez acheter avec ces pièces jaunes…Dîtes vous que je vous fais don d’aumône’…La femme, confuse et gênée, laisse les pièces par terre. Le bus arrive. Tout le monde est en route vers la montagne. Une vue merveilleuse est toujours au rendez-vous.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Leshakili |
Loldot |
Concourslecture2013 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Clochette78
| Story Of Us
| Laplumealamain